Projets Antérieurs de l'ICMD

Durant la première phase (de 2008 à 2012), l’ICMD a financé 55 projets dans 16 pays mis en œuvre par des petites organisations (principalement des groupes de la diaspora, des associations de migrants et des ONG) afin de renforcer le lien entre migration et développement. Pour en apprendre davantage sur les activités et résultats de ces projets qui sont désormais terminés, veuillez cliquer sur le titre du projet dans la liste ci-dessous.

Projets

Le Projet "Migrations, Territoires et Développement" est mis en oeuvre par l'association Migrations & Développement dans les régions du Souss Massa et du Drâa Tafilalet. Ce projet, qui consiste principalement en l'accompagnement de collectivités territoriales marocaines (11 communes, 2 provinces, 1 région), a comme objectif de favoriser l'intégration de la Migration dans la planification territoriale du développement des zones d'intervention.
L'objectif général de ce projet est de favoriser, au moyen de la gouvernance locale, le développement d’un cadre de politiques « migration et développement » et l’émergence de projets de co-développement prenant en compte les besoins des femmes.
Le projet, financé par l'Union européenne et la Coopération Suisse et mis en œuvre par le PNUD dans le cadre de l'Initiative Conjointe pour la Migration et le Développement, est réalisé grâce au partenariat d'organisations et d'institutions tunisiennes et italiennes: COSPE, la Direction Régionale de la Santé de Kasserine (DRS) et l'Hôpital Régional de Kasserine (HRK), le Centre de Santé Globale (CSG) de l'Hôpital Meyer (Toscane), les associations italiennes Pontes, Nosotras et Euro-African Partnership et les Associations tunisiennes ARPEK et Croissant Rouge Tunisien-Kasserine (CRT-K...
Ce projet permet de renouveler et de renforcer la dynamique des échanges entre les membres de la communauté algérienne résidant en France et la société civile algérienne. Soutenu par les autorités nationales et locales algériennes, ce projet experimental vise à promouvoir le développement local durable de la région de Boghni (Wilaya de Tizi Ouzou en Algérie) en renforçant les capacités des acteurs locaux et en finançant la création de micro entreprises.
Le Programme d'Appui aux Initiatives de Développement Local (PAIDEL) a été concu par le GRDR pour répondre aux sollicitations des élus et des acteurs locaux. L'Enjeu était d'accompagner les politiques de décentralisation récentes en Mauritanie, au Mali et au Sénégal. A travers des processus de développement local, les acteurs locaux, publics et privés et les ressortissants participent activement à la conception, à la mise en place et au suivi de stratégies de développement portées par les collectivités locales. Le programme mène parallèlement des actions en France de manière à appuyer...
Le Gouvernement italien et le Gouvernement sénégalais ont mis en place le Programme PLASEPRI, instrument financier d’appui au secteur privé au Sénégal à partir des sénégalais vivant en Italie.
La création du Guichet de l’Entreprise est née des recommandations de l’Edition 2006 du traditionnel Forum avec les Emigrés qu’organise régulièrement le conseil Régional, en partenariat avec la coopération italienne et les autres partenaires de la coopération décentralisée. Il est créé par Arrêté du Président du Conseil Régional de Louga daté la 16 Mai 2006, pour la prise en charge de la problématique « Migration et co-développement, et l’appui au secteur privé local, en vue de la promotion de l’entreprenariat local au service de la lutte contre la pauvreté.

Pages